Recherche

Galerie

Accueil / Paroles de... / Donner et recevoir : "de l’impérialisme à l’ego"

Une lecture d’ Annie KOYTCHA Bulletin N°4, Septembre 1993

Il est difficile de tirer la substantifique moelle de l’œuvre d’Arnaud Desjardins tant elle est dense et complexe. Pourtant certaines "notions phares" viennent l’éclairer et il m’a semblé intéressant d’essayer de les faire connaître à nos lecteurs.

Arnaud Desjardins

L’enseignement d’Arnaud est basé sur la connaissance profonde de l’être humain et de son fonctionnement psychique. Il se réclame de la "non dualité’" vedantique, qui propose et incite à "faire un avec" la réalité que nous vivons, en l’acceptant comme telle et en fonction de laquelle nous devons agir de la façon la plus juste. Souvent , on ne fait que réagir à une situation parce qu’on se laisse aveugler par les divagations du mental qui, à travers les émotions, fausse complètement la situation.

Ce Darshana du yoga nous incite à apprendre à Voir correctement et nous propose un ensemble de moyens concrets, pour clarifier la vision et arriver à l’action juste.
"Alors celui qui Voit est établi est établi dans sa nature essentielle". Yoga Sutra 1-3
Les relations humaines sont basées sur le désir de recevoir. Recevoir quoi ? De l’amour bien sûr, une demande qui peut prendre des formes diverses et parfois subtiles. Nous sommes tous demandeurs d’amour.

Et bien, il faut prendre conscience que si vous voulez recevoir, en l’occurence de l’amour, vous n’avez d’autres solutions que de donner, à partir du moment où vous n’êtes plus un enfant. En donnant, vous avez une chance de recevoir. Si vous ne donnez rien, vous risquez de ne rien recevoir. En fait cette loi à laquelle nous sommes soumis pourrait s’exprimer ainsi :
"Toute action fait lever en face d’elle une réaction de force égale et opposée qui va permettre le retour à l’état antérieur".

Ce besoin de rétablir l’équilibre est partout à l’œuvre dans la vie des hommes et, à défaut, on observe un déséquilibre, qui provoque des tensions, des souffrances, des frustrations. Cette Loi est symbolisée par le souffle : j’inspire, j’expire : je reçois, je donne. J’ai reçu la vie, je ne peux faire autrement que de restituer ce souffle. Ne dit-on pas "rendre son dernier souffle".

Donc, dans les relations humaines, pour presque tout ce que vous avez reçu, vous avez d’abord ou ensuite, donné. Et votre joie de recevoir a été proportionnelle à l’incertitude que vous aviez d’obtenir. Mais pour accepter cette loi, il ne faut plus être un enfant, car seul l’enfant reçoit sans donner. Du moins, dans sa prime enfance, il reçoit tout : le lait, la protection, l’amour de ses parents. On s’aperçoit à cette occasion que recevoir sans donner crée un état de dépendance complet. C’est pourquoi, l’enfant devra apprendre à partager. Ce sera l’enjeu de l’éducation , de lui apprendre à donner pour recevoir à son tour. C’est la définition étymologique de l’éducation e. ducere " conduire hors de" : hors de cet état de dépendance et d’attachement où l’ego règne en maître. Cet égo se confond avec les émotions, et quand l’émotion est là, la souffrance, les peurs les désirs sont là aussi. L’égo nous sépare de la réalité telle qu’elle est, parce qu’il laisse l’émotion nous envahir et que l’émotion fausse la vraie vision des choses.

L’émotion, c’est l’infantilisme. L’adulte devrait être capable d’assumer ses émotions et ne pas se laisser emporter par elles : " une moitié de nous constate ce qui est et l’autre moitié la refuse " : c’est la tyrannie de l’égo, faite d’une alternance de désirs et de regrets permanents.

Comment faire pour se bâtir une structure intérieure qui permette grâce à une vigilance quotidienne, de dépasser l’enfant en nous et de venir enfin pleinement adulte ?

Commençons par faire le point sur nos attentes, quelle est encore, dans notre vie d’adulte, la part de l’enfant qui réclame, la part des frustrations qui remontent à la surface ? Que peut-on faire pour y répondre en sachant qu’en face, l’autre est dans le même besoin. Nous ne sommes pas les seuls à demander : les autres aussi sont exactement comme nous, divisés par leurs émotions, incomplets, intéressés d’abord par leurs propres besoins. Dans cette cacophonie de besoins, qui peut donner à qui , et comment ?

Ce que l’on donne au mieux, dans ces cas là, c’est souvent ce que l’on aimerait, soi-même, recevoir... mais ce n’est pas forcément ce que l’autre attend. Le don est alors suivi de rancœur, de déception et engendre ce genre de formule "après tout ce que j’ai fait pour..."

L’enjeu est donc, au delà de ses désirs personnels, au delà des exigences de son égo, d’être capable d’écoute, de discrimination -ne pas confondre ses besoins et ceux des autres- ; être capable d’abandonner l’illusion de la fusion, être capable d’avoir une vision juste de l’autre.

C’est là un des enjeux du yoga.

Arnaud Desjardins (18 juin 1925 à Paris - 10 août 2011 à Grenoble) est un auteur qui a développé et enseigné une spiritualité laïque proposant une synthèse des religions traditionnelles et des découvertes de la psychologie moderne. Il est aussi connu pour ses écrits sur les traditions spirituelles orientales telles que l’hindouisme, le bouddhisme tibétain, le zen et le soufisme d’Afghanistan. En tant que réalisateur à l’ORTF de 1952 à 1974, il est l’auteur de documents télévisés précurseurs en France sur ces traditions spirituelles. Disciple de Swami Prajnanpad et de l’adhyatma yoga que ce dernier avait créé, il s’est fait le relais de cet enseignement spirituel en France au début des années 1970.

Œuvres
Outre celui tourné en Afghanistan, trois films sont montés : Himalaya Terre de sérénité. 1 – Au royaume du Bhoutan, 2 – Le lac des yogis, 3 – Les enfants de la Sagesse. Diffusés en 1968 après les événements, ils ont un énorme impact sur le public. Interviewé par André Voisin, Arnaud Desjardins apparaît physiquement à l’écran. Il se lie d’amitié avec Alan Watts. Il jouit alors d’une importante notoriété, est invité dans de nombreuses émissions de radio à succès, reprend les conférences Connaissance du Monde salle Pleyel, obtient le Prix Pierre Mille pour l’ensemble de son œuvre, etc.
En 1968, 1970, 1972, Arnaud Desjardins publie la trilogie (ensuite publiée en un seul volume) Les Chemins de la Sagesse autour de l’enseignement de Swami Prajnanpad.

Films
Hindouisme

• Ashrams, 1959


Arnaud Desjardins - Ashrams by openeyeman

Bouddhisme tibétain

• Le Message des Tibétains : Le Bouddhisme (première partie), 19667
• Le Message des Tibétains : Le Tantrisme (deuxième partie), 1968
Dans ce documentaire en deux parties, Arnaud Desjardins part à la découverte des pratiques et rites traditionnels tibétains et rencontre le Dalaï Lama et les grands maîtres spirituels du bouddhisme et du tantrisme. Sonam Togpyal Kazi a supervisé certains aspects du montage des films9.
• Himalaya, Terre de Sérénité : Le Lac des Yogis (première partie), 1968
• Himalaya, Terre de Sérénité : Les Enfants de la Sagesse (deuxième partie), 1968

Bouddhisme Zen

• Zen : Ici et Maintenant (première partie), 1971
• Zen : Partout et Toujours (deuxième partie), 1971

Soufisme

• Soufis D’Afghanistan : Maître et Disciple (première partie), 1974
• Soufis D’Afghanistan : Au Cœur des Confréries (deuxième partie), 1974

Livres

• Ashrams, Grands Maîtres de l’Inde, Paris, La Palatine, 1962 ; Albin Michel, 2002
• Yoga et Spiritualité, L’Hindouisme et Nous, Paris, La Palatine, 1964
• Le Message des Tibétains, Paris, La Table ronde, 1966
• Les Chemins de la Sagesse (tomes I, II, III), Paris, La Table ronde, 1968, 1970, 1972
• Huit entretiens avec Arnaud Desjardins (pour la Télévision suisse romande), Lausanne, Éditions de La Tour Lausanne, 1971
• Monde moderne et Sagesse ancienne, Paris, La Table ronde, 1973
• Adhyatma Yoga, À la Recherche du Soi I, Paris, La Table ronde, 1977)
• Le Védanta et l’Inconscient, À la Recherche du Soi III , Paris, La Table ronde, 1979
• Au-delà du moi, À la Recherche du Soi II, Paris, La Table ronde, 1979

• Tu Es Cela, À la Recherche du Soi IV, Paris, La Table ronde, 1979

• Un Grain de Sagesse, Paris, La Table ronde, 1983
• Pour une Mort sans Peur, Paris, La Table ronde, 1983
• Rencontre avec Arnaud & Denise Desjardins - Actes du colloque Institut Karma-Ling des 16, 17, 18 juillet 1984, Prajna
• Pour une Vie Réussie, un Amour Réussi, Paris, La Table ronde, 1985
• Filigrane Vol. 1 - Entretiens avec Christian Charrière, Argel, 1986
• Le Baladin et la Sagesse (avec Jean-Pierre Calvet), Paris, La Table ronde
• La Voie du Cœur, Paris, La Table ronde, 1987
• L’Audace de Vivre, Paris, La Table ronde, 1989
• Approches de la Méditation, Paris, La Table ronde, 1989
• En Relisant les Évangiles (avec Véronique Loiseleur), Paris, La Table ronde, 1990
• La Voie et ses Pièges, Paris, La Table ronde, 1992
• Confidences Impersonnelles (Entretiens avec Gilles Farcet), Paris, Albin Michel, 1994
• Zen et Védanta, Paris, La Table Ronde, 1995
• Dialogue à Deux Voies (avec Lama Denis Teundroup), Paris, La Table ronde, 1995
• L’Ami Spirituel (avec Véronique Loiseleur), Paris, La Table ronde, 1996
• Regards Sages sur un Monde Fou (Entretiens avec Gilles Farcet), Paris, La Table ronde, 1997
• Arnaud Desjardins - Textes recueillis par Marc de Smedt, Question de no 111, Albin Michel, 1998
• La conversion intime, Alice, 2000
• Arnaud Desjardins au Québec, Montréal, Stanke, 2002
• Retour à l’Essentiel, Paris, La Table ronde, 2002
• La transmission spirituelle – Textes recueillis par Yvan Amar, Du Relié, 2003
• Les formules de Swâmi Prajnanpad - Commentées par Arnaud Desjardins, La Table ronde, 2003
• Premiers pas vers la Sagesse, Collection Librio-Spiritualité no 661, Librio, 2004
• Bienvenue sur la Voie, Paris, La Table ronde, 2005
• Lettres à une jeune disciple, Paris, La Table ronde, 2006
• Spiritualité. De quoi s’agit-il ? (avec Emmanuel Desjardins), Paris, La Table ronde, 2009
• La Traversée vers l’autre rive (avec Véronique Desjardins), Paris, Accarias / L’Originel, 2010
• Oui, chacun de nous peut se transformer (avec Jean-Louis Cianni), Paris, Albin Michel, 2010
• La paix toujours présente, Paris, La Table ronde, 2011

En collectif
• L’Orient intérieur, Paris, Albin Michel, 1991