Recherche

Mots-clés

Galerie

Pièces jointes

Accueil / Compte-rendus de stages ou conférences / Stage à Sainte-Marie (Madagascar) octobre 2012

A propos du stage à l’Ile Sainte Marie

Du stage à l’île Sainte-Marie, auquel j’ai participé en octobre sous la conduite de Martyn Neal et de Jacqueline Prouteau, je garde le souvenir d’un enseignement rigoureux dans une atmosphère légère.

Débutants ou pratiquants chevronnés nous avons plongé avec bonheur dans l’approche du chant védique, de la « méditation sans larmes » et du travail postural articulé autour du « Grand Geste » , Mahâ mudrâ.

Des réponses simples et pratiques à toutes nos interrogations et une présentation claire du chapître III du Yoga sutra, qui n’est pas le plus facile à aborder, nous ont poussés à avancer un peu plus loin sur la voie du Yoga.

Le cadre et l’accueil du gîte, les soirées de musique, ont contribué à créer une ambiance chaleureuse et décontractée où tout le monde s’est senti bien et à souder un groupe au départ assez hétérogène ( sinon hétéroclite ?)
Ce fut un stage « heureux » et j’en suis reconnaissante aux deux animateurs et aux participants.

Cécile Donguy


LA JOIE à L’ILE SAINTE MARIE

Une semaine de YOGA animée par Jacqueline Prouteau et Martyn Neal, l’un de ses professeurs

formateurs, à l’île SAINTE MARIE, située au nord-est de Madagascar, c’est cela qui m’a
procuré de la JOIE.

Tout d’abord le fait d’être logée dans un hôtel les pieds dans l’eau, à l’ombre des cocotiers,
dans un bungalow rustique et confortable, aménagé avec un certain raffinement, voilà un cadre tout à fait propice à la pratique du yoga.
Malgré cette impression d’être en vacances sur une île paradisiaque, pas encore trop polluée
par le tourisme, l’enseignement prodigué par Jacqueline et Martyn s’est révélé tout à fait
approprié !
Les 2 pratiques posturales quotidiennes, dont une à jeun, guidées par Jacqueline ou Martyn m’ont paru courtes et d’une grande précision ; à remarquer la préparation progressive à la prise de posture de MAHÂMUDRÂ (le grand geste) qui fut l’âsana principale pendant toute la semaine ; cette âsana qui favorise la tonification des muscles du dos et l’assouplissement des articulations des jambes m’a en même temps amenée dans un état de calme et d’intériorité, proche de la méditation, à condition de la garder pendant un assez grand moment. Martyn nous avait alors proposé de méditer sur le passé, le présent et le futur ; cette expérience m’a fait prendre conscience que je préférais méditer sur le présent, car le passé me gênait et sur le futur... je n’en avais pas envie.
Une large place fut consacrée à l’étude du 3ème chapitre du YOGA SUTRA de PATANJALI , et de la TAITTÎRIYA UPANISHAD éclairée par le commentaire de Martyn, ce qui en résumé m’a donné l’opportunité de mesurer le chemin à parcourir pour parvenir à encore plus de conscience de mon fonctionnement parfois erroné !
Fort heureusement la pratique du chant védique ainsi que les moments de méditation libre, le soir, au soleil couchant, sur la plage, ont calmé mon mental en me libérant momentanément des pensées parasites.
Je ne peux éluder nos folles soirées, animées tantôt par Martyn à la guitare, avec au programme THE BEATLES , tantôt par des musiciens locaux que Martyn rejoignait pour un « boeuf », ainsi qu’un groupe de danseurs chanteurs folkloriques ; l’ambiance était « very hot » !!!
UN TRIPLE BAN à Jacqueline qui a organisé ce stage, que ce soit l’idée de solliciter Martyn, le choix du lieu, le déroulement et le contenu du stage, sans oublier les espaces de liberté prévus pour visiter l’île ou flâner, tout a été très bien pensé.
Merci aussi à vous tous et toutes qui avez cultivé une bonne ambiance de franche camaraderie, n’avons-nous pas eu de grands instants de fous rires ?

Andrea Sanne



Martyn Neal formateur de yoga

Martyn Neal Formateur IFY et KHYF


TEXTES

Yoga Sûtra de Patañjali

Le développement de nos potentialités

Nous avons tous d’innombrables potentialités. Elles sont issues de l’héritage familial, de l’éducation reçue, de notre travail, de notre culture etc. Cependant, il est possible de faire émerger des possibilités cachées en nous, par les pratiques exposées dans le texte de Patañjali. Le sujet est détaillé dans le troisième chapitre.

Basé sur une enquête profonde en lien avec nous-mêmes et avec la vie, le cœur de la démarche est la méditation. Poursuivie pendant longtemps, cela révélera à coup sûr des ressources insoupçonnées et élargira nos connaissances.

Toutefois, la connaissance n’est pas la sagesse et des capacités, aussi extraordinaires soient-elles, n’engendreront pas forcément la tranquillité. L’auteur nous rappelle que le yoga devrait accroître la paix de l’esprit et la clarté mentale.

Taittîriya Upanishad

Les cinq aspects de l’être humain

Les upanishads sont des textes dits « fin du veda » (vedanta), dont les enseignements sont plus faciles d’accès que le veda lui-même.

Une partie de l’enseignement de Desikachar s’est appuyée sur la vision de l’homme exposée dans le taittîriya upanishad comme un composé de cinq formes contenues les unes dans les autres.

Ces domaines s’étendent du plan physique au plan émotionnel, en passant par le potentiel énergétique, les capacités psychiques et les traits de personnalité. La familiarisation avec ces aspects est un outil intéressant pour l’enseignant du yoga.


CHANT

Un outil majeur dans la pratique

Textes abordés : Yoga Sûtra de

Patañjali et Taittîriya Upanishad

Les postures, les respirations conscientes et la détente sont autant d’éléments qui nous préparent et nous entretiennent dans notre recherche. Cette recherche demande un affinement de notre capacité d’écoute.

Il existe une autre pratique, complémentaire, utilisée traditionnellement en Inde : il s’agit du chant des textes traitant du yoga ou de la recherche spirituelle, appelé « Chant Védique ». Il constitue un lien vivant avec les sources de la pratique et la parole sacrée.

Le chant védique est simple et profond et se révèle très propice à développer et entretenir la concentration. Sa technique d’apprentissage aide à écouter avec plus d’attention et avec moins d’interférences des vieux schémas du mental.

Il confère également à la recherche essentiellement intériorisante des exercices du yoga un caractère d’ouverture et, en groupe, un élément de partage appréciable.

Sa pratique intègre corps, voix, souffle, pensée et émotion dans une quête d’unité qui prépare l’état méditatif et l’appréciation du silence intérieur. Et puis chanter rend souvent heureux - ce qui n’est pas négligeable !


Martyn Neal formateur de yoga

J’ai la chance et le privilège d’étudier le yoga, dans tous ses aspects, avec TKV Desikachar depuis près de 30 ans. En tant qu’enseignant et formateur, partager ce que j’ai appris en compagnie de personnes passionnées par le sujet est une joie. S’agissant de le faire en co-animation avec Jacqueline Prouteau, une élève depuis de nombreuses années, la joie est encore plus grande. Ensuite, le faire sur l’île Sainte Marie, transportera sûrement la joie au niveau de la béatitude ! Je serai ravi de retrouver mes amis Réunionnais et de faire de nouvelles connaissances à l’occasion de ce stage.

Martyn Neal
www.yoga-neal.fr


JPEG


Jacqueline Prouteau professeur de l’ARY

Je suis honorée et heureuse que Martyn Neal, dont je suis l’enseignement depuis une dizaine d’années ait accepté de co-animer ce stage de yoga avec moi !

Notre travail durant ces quelques jours sera axé sur le chapitre 3 des Yoga Sutra de Patanjali, dans lequel il traite des potentialités qui sont en nous et que nous pouvons développer par différentes pratiques et principalement par la méditation.

Martyn vous guidera à travers l’étude des textes (Yoga Sutra de Patañjali et Taittirîya Upanishad), du chant Védique et de la méditation afin de vous amener à prendre conscience de vos potentialités, à les laisser émerger et à les renforcer.

De mon côté, je vous guiderai dans un travail sous forme de pratiques posturales et respiratoires en séances ou en ateliers. Ces exercices vous aideront à trouver la détente du corps, du souffle et du mental et vous permettront d’aborder la méditation avec plus d’aisance.

Jacqueline Prouteau
professeur de l’ARY


INFOS PRATIQUES :

Nous serons logés à l’hôtel Ecolodge Ravoraha situé au sud de l’île Sainte-Marie. L’hébergement se fera en bungalows, en demi-pension avec picnic le midi (sandwich / fruit / eau) et repas au restaurant de l’hôtel le soir. Vous pouvez « visiter » les lieux en cliquant sur le lien www.ravoraha.com

Les matinées et les fins d’après-midi seront consacrées à la pratique du yoga (postures, respirations conscientes, textes, ateliers, chant, méditation).
Entre les deux, temps libre : découverte de Sainte Marie à pied ou à vélo, repos, plage, activités aquatiques… etc
Une journée de repos est prévue en milieu de stage.

Les renseignements pratiques vous seront remis dès réception de votre inscription avec acompte.

Nombre de place limité à 26 personnes


Téléchargez la plaquette avec le bulletin d’inscription ci-dessous :